Test de Naturalisation Suisse

Les connaissances nécessaires pour réussir le test de naturalisation suisse

Depuis le 01er janvier 2018, la naturalisation suisse est devenue plus compliquée. En effet, il est devenu plus difficile d’obtenir la nationalité suisse et les conditions sont généralement mesurées par le biais d’un test de naturalisation suisse. Que faut-il alors savoir pour réussir le test ?

Les connaissances linguistiques

L’une des choses les plus importantes dans le test de naturalisation suisse est l’aptitude à communiquer. Pour cela, il est primordial de maitriser l’une des langues officielles du pays à savoir le français, l’allemand, l’italien ou le romanche. Une seule de ces langues suffit et les autres sont facultatives selon le canton où l’on veut faire la demande. Pour mesurer les connaissances linguistiques, l’on utilise les niveaux selon le cadre européen pour les langues. La loi fédérale indique qu’il faut au minimum d’un niveau écrit A2 et d’un niveau oral B1 pour obtenir la nationalité. Néanmoins, chaque canton peut imposer des exigences plus élevées mais jamais en dessous de ces niveaux.

Les connaissances générales sur le pays

Tout candidat à la nationalité suisse doit impérativement disposer de connaissances générales sur le pays et sur le canton où il a déposé sa demande. Au cours du test de naturalisation suisse, il lui sera posé des questions sur ses connaissances élémentaires concernant différents domaines dont :

  • La géographie
  • L’histoire
  • La politique
  • La société

Ces différentes connaissances peuvent être testées par de nombreux moyens. Il est par exemple possible de trouver des archives d’anciens questionnaires. Le candidat peut également faire un test en ligne pour vérifier son éligibilité réelle à la nationalité suisse.

Test de naturalisation suisse : comment bien se préparer à l’examen!

Depuis le 1er janvier 2018, les procédures de demande de naturalisation suisse ont connu quelques réformes. Dans certains cantons, il est devenu nécessaire de passer un test de naturalisation suisse qui est crucial si l’on veut obtenir la nationalité, c’est pourquoi il faut bien s’y préparer.

Faire le test en ligne

Le contenu du test diffère selon le canton auprès duquel l’on a déposé la demande. Cela est surtout dû au fait que chaque commune et chaque canton dispose de sa propre culture et de sa propre histoire. La préparation est ainsi différente d’un canton à un autre. Il est possible de bien se préparer en effectuant un test en ligne qui est adapté à chaque localité. Ce genre de test permet de s’entraîner au véritable examen en évaluant soi-même sa connaissance concernant l’histoire et la culture de la Suisse ou encore les droits et responsabilités.

Les bonnes initiatives

En plus du test en ligne, quelques mesures peuvent également être utiles en préparation du test de naturalisation suisse. Cela consiste à s’impliquer davantage dans la vie socio-économique du pays. L’on peut par exemple demander des attestations auprès des associations ou clubs dont on est membre. Il est aussi possible de demander le soutien de ses proches afin de démontrer que l’on entretient réellement des relations sociales avec les Suisses. Sur le plan professionnel, il est fortement conseillé d’intégrer un syndicat. Celui-ci peut en effet apporter de précieux conseils ou même appuyer la candidature s’il en a les moyens ou le pouvoir.

Préparation au test de naturalisation suisse : les bons à savoir!

Le test de naturalisation suisse est un prérequis pour passer à l’étape suivante du processus d’obtention de la nationalité suisse. Seul le candidat ayant passé avec succès cette épreuve peut effectuer un dépôt de demande de naturalisation.

Comment faut-il s’y préparer ?

D’abord, il est important de noter que le traitement des dossiers se fait selon leur ordre d’arrivée. Les dates des tests sont déjà connues à l’avance et affichées dans les bureaux concernés. Si vous souhaitez donc que l’administration considère votre dossier, il va falloir s’informer de ces dates et de déposer votre dossier le plus tôt possible.

Ensuite, en termes de préparation proprement dite, il est recommandé de se baser les trois documents suivants : « Echo » d’Eper, « La Confédération en bref » de la Confédération et enfin « Comprendre la Suisse ». Ce sont des documents de base sur lesquels un bon nombre des questions du test tirent leur source. Par ailleurs, le troisième document est également disponible avec une application gratuite sur hep-Verlag. D’autres exemples de tests de naturalisation suisse sont bien évidemment disponibles sur le web, mais les documents cités ci-dessus constituent les références en la matière.

Enfin, il faut également vous préparer financièrement, car il y a un montant à payer en espèces lors de l’inscription. Sa valeur est de CHF 300 pour ceux qui n’ont pas encore suivi de cours de naturalisation et de CHF 260 pour ceux qui ont déjà pu suivre un cours de naturalisation.

Obtenir la nationalité suisse : comment tester ses connaissances en vue du test de naturalisation suisse?

Depuis le 1er janvier 2018, l’obtention de la nationalité suisse est devenue plus complexe avec plus d’exigences. C’est notamment le cas du test de naturalisation suisse qui est une étape fondamentale si l’on veut obtenir la nationalité.

Le contenu du test

Afin d’obtenir la nationalité suisse, un examen devra être passé afin d’évaluer l’aptitude du candidat. Pendant le test, les questions viseront à évaluer les connaissances du candidat concernant le pays et plus particulièrement du canton ou de la commune auprès duquel il a fait sa demande. Ces questions sont d’ordres géographiques, historiques, culturelles et institutionnelles. Le test permettra également de vérifier la capacité du candidat à communiquer dans l’une des langues nationales du pays. Afin de réussir le test de naturalisation suisse, il est nécessaire d’obtenir un score minimum de 60% de bonnes réponses.

Des exigences linguistiques élevées

Un des critères fondamentaux pour l’obtention de la nationalité suisse est la maitrise de l’une des langues nationales. Il faut au moins avoir le niveau A2 pour l’écrit et B1 pour l’oral si l’on veut être éligible au test. Le niveau A2 écrit requiert la faculté à comprendre des questions simples concernant la vie professionnelle. Il y a aussi la capacité à communiquer dans des situations courantes ou encore faire quelques descriptions sur la vie personnelle.

Le niveau B1 oral nécessite l’aptitude à comprendre des discussions courantes dans la vie quotidienne comme au bureau, à l’école ou dans les lieux publics. Il est également exigé de savoir expliquer ses avis personnels ou bien de fournir des informations sur des sujets familiers.

Naturalisation suisse facilitée: Canton Genève

La naturalisation suisse facilitée concerne les conjoints des citoyens suisses et les enfants des parents suisses. Cette démarche permet d’obtenir la citoyenneté suisse grâce à la relation de famille d’un étranger avec un citoyen suisse. Il est important remarquer que la décision se prend au niveau de la Confédération, sans que le canton ou la commune n’ait à examiner la demande. Découvrons ensemble si vous qualifiez pour déposer la demande de naturalisation à Genève.

Conjoint d’un citoyen suisse

Pour initier la demande de naturalisation vous devez avoir  résidé en Suisse pendant cinq ans en tout, dont l’année précédant le dépôt de votre demande et vivre depuis trois ans en union conjugale. Au cas où vous résidez à l’extérieur, le temps en union conjugale augmente a six ans et en plus, vous devez maintenir des liens étroits avec la Suisse.

Il y a d’autres exigences que vous êtes obligé à remplir pour opter à la naturalisation facilitée, tels que respecter la sécurité et l’ordre publics, respecter les valeurs de la Constitution suisse et de la Constitution genevoise et ne pas compromettre la sécurité intérieure ou extérieure de la Suisse.

Jeunes étrangères de la 3ème génération

Les enfants nés en Suisse avec un permis C (autorisation d’établissement) peuvent demander la naturalisation facilitée. La situation est similaire pour les enfants qui ont au moins un parent avec un permis C, un séjour en Suisse de 10 ans et qui a fréquenté l’école obligatoire pendant au moins 5 ans.

Les petits-enfants d’étrangers immigrés en Suisse ont aussi la possibilité d’obtenir une naturalisation facilitée, si au moins un des grands-parents est né en Suisse ou y a acquis un droit de séjour (permis B, C, F, Ci, éventuelle permis L ou A).

Il y a plus des conditions que les enfants doivent remplir, tels qu’avoir fréquenté l’école obligatoire en Suisse pendant au moins 5 ans, être bien intégrés, se communiquer dans une langue nationale (français ou allemand en canton Fribourg), respecter les valeurs de la Constitution et travailler ou être en formation. Attention: la demande de naturalisation suisse doit être déposé avant l’âge de 25 ans révolus dès la loi en vigueur.

Enfants nés á l’extérieur avec un parent suisse

Si l’enfant est né à l’étranger d’une mère qui est citoyenne suisse et avait déjà la nationalité avant de la naissance ainsi que le petit remplis les conditions déjà mentionnés (avoir des liens étroits avec la Suisse, parler français et respecter les lois et la Constitution), il pourra déposer une demande de naturalisation suisse. Les cas des enfants d’un père suisse est radicalement different: selon la nouvelle loi, seules les enfants nés avant le 1er janvier 2006 peuvent former une demande de naturalisation facilitée, s’ils remplissent les conditions décrites.

Naturalisation à Genève: test pour devenir suisse

Le test de naturalisation suisse peut présenter des différences d’un canton et d’une commune à autre. Par exemple, la quantité des personnes au jury peuvent varier de 3 à 9 ou 11, ainsi que la durée de l’entretien. L’objectif de l’audition avec chaque candidat est d’évaluer s’il s’ajuste aux dispositions légales de la Suisse, du canton et de la commune pour devenir suisse. Découvrons ensemble le test de naturalisation à Genève.

Les autorités lirons votre dossier avant de vous recevoir à l’audience. Une fois que vous vous présentez devant eux, ils vous ferons des demandes pour observer votre maîtrise d’une langue officielle (dans ce cas, le français) et vos connaissances civiques, tels que si vous êtes familiarisé avec le système de votation suisse. N’oubliez pas que pour déposer la demande de naturalisation vous devez avoir des compétences écrites du niveau A2 et orales du niveau B1, selon le cadre européen commun pour les langues.

D’un autre côté, l’idée est voir si vous êtes vraiment acclimaté au pays et au canton, de telle manière qu’ils vous demanderons sur géographie, histoire, politique et organisation sociale du pays, du canton et de la commune où vous habitez. L’entretien permettra aux autorités déterminer si vous êtes inserté dans la communauté et accoutumé au mode de vie et aux usages suisses.

En conclusion, le test de naturalisation à Genève est pratiquement un examen de culture générale que vous permettra démontrer vos connaissances et à la fin, devenir suisse.

Naturalisation suisse facilitée au canton Fribourg

Est-ce que vous savez que vous avez la possibilité d’obtenir la nationalité suisse pour mariage ou famille? La naturalisation suisse facilitée est l’obtention de la citoyenneté suisse grâce à la relation de famille d’un étranger avec un citoyen suisse. La décision se prend au niveau de la Confédération, sans que le canton ou la commune n’ait à examiner la demande. À continuation vous trouverez des informations pour découvrir si vous qualifiez pour déposer la demande de naturalisation dans ce canton.

Conjoint d’un citoyen suisse

Si vous êtes un étranger marié avec un citoyen suisse et vous vivez en communauté conjugale depuis au moins 3 ans, la naturalisation facilitée peut être une option pour vous. Mais attention: le canton Fribourg demande aussi que vous avez résidé en Suisse pendant 5 ans au minimum et que vous résidez actuellement au pays depuis 1 an. Si vous remplis ces conditions et vous avez une intégration réussie (vous parlez une des langues du canton, travaillez ou étudiez, respectez les lois et la Constitution et avez des entretiens habituelles avec des Suisses), vous êtes qualifié pour déposer la demande de naturalisation facilitée.

Au cas où vous habitez à l’étranger, vous pouvez également déposer la demande de naturalisation facilitée après 6 ans de mariage chez la représentation suisse de votre pays de résidence.

Jeunes étrangères de la 3ème génération

Les enfants nés en Suisse et possédant un permis C (autorisation d’établissement) ainsi que les enfants avec au moins un parent avec un permis C, un séjour en Suisse de 10 ans et qui a fréquenté l’école obligatoire pendant au moins 5 ans peuvent demander la naturalisation facilitée.

D’autre côté, les petits-enfants d’étrangers immigrés en Suisse ont la possibilité d’obtenir une naturalisation facilitée, si au moins un des grands-parents est né en Suisse ou y a acquis un droit de séjour (permis B, C, F, Ci, éventuelle permis L ou A).

Les enfants doivent aussi remplir d’autres conditions, tels qu’avoir fréquenté l’école obligatoire en Suisse pendant au moins 5 ans, être bien intégrés, se communiquer dans une langue nationale (français ou allemand en canton Fribourg), respecter les valeurs de la Constitution et travailler ou être en formation. Attention: la demande de naturalisation suisse doit être déposée avant l’âge de 25 ans révolus.

Enfants nés á l’extérieur avec un parent suisse

Si vous êtes né à l’étranger, votre mère est une citoyenne suisse (elle avait déjà la nationalité avant de votre naissance) et vous remplissez les conditions d’avoir des liens étroits avec la Suisse, parler français ou allemand et respecter les lois et la Constitution, vous pouvez demander la naturalisation facilitée. Cependant seules les enfants nés d’un père suisse avant le 1er janvier 2006 peuvent former cette demande, s’ils remplissent les conditions décrites.

Test de naturalisation suisse: Vaud

Comme d’habitude en Suisse, chaque canton a l’indépendance pour décider si faire ou non un examen oral aux candidats. Au  canton Vaud, l’audition est fait par la Commission de Naturalisation du Conseil Communal (dans le passé formée par 9 membres) et un délégué de la Municipalité. L’objectif de cet audition est d’évaluer les candidats conformément aux dispositions légales de la Suisse, du canton et de la commune.

Les autorités observent si chaque candidat peut se communiquer en français, en évaluant ses compétences orales et écrites. Ils font aussi des questions précises et répétitives sur des points de civisme, géographie, politique et histoire pour s’assurer de l’attachement du candidat au pays, au canton et à la commune.

Des questions sur la vie sociale et professionnelle du candidat apparaissent chaque fois dans le test de naturalisation de Vaud. L’idée est découvrir si la personne est acclimaté au pays, accoutumé au mode de vie et aux usages suisses et inserté dans la communauté.

Les autorités peuvent aussi demander sur la Constitution Suisse et l’ordre juridique, pour constater si le candidat se soumis aux lois qui régissent le pays et accomplis ses devoirs.

Pour passer l’audience, vous devez être capable de démontrer des connaissances sur la Suisse, le canton et votre commune. C’est pour cela que nous vous recommandons lire le journal national et cantonal, écouter la radio, voir la télévision, participer aux activités culturelles et sociales, voyager dans la Suisse et vous intéresser à découvrir la culture du pays où vous habitez.

 

Naturalisation suisse: Vaud, les conditions de ce canton

Le 1er janvier 2018 la nouvelle loi fédérale sur la naturalisation suisse est entrée en vigueur, en présentant des nouveaux conditions, qui sont plus restrictives par rapport à l’ancienne loi. L’indépendance juridique des cantons se maintient, de telle sorte que chaque canton puisse demander des conditions spéciales. Au cas où vous pensez à déposer la demande de naturalisation suisse à Vaud, cet article vous aidera a confirmer si vous avez le droit.

Conditions de naturalisation suisse à Vaud

Selon la nouvelle loi seulement les étrangers avec un permis d’établissement (permis C) et une durée de séjour totale de 10 ans en Suisse (avec permis C, B ou une carte de légitimation du DFAE) peuvent déposer la demande de naturalisation ordinaire. Consultez le calcul du séjour pour découvrir les conditions spéciales. De manière particulier, le canton Vaud exige que vous ayez séjourné 2 ans dans le canton, dont l’année précédant la demande. Dès cet année, un déménagement dans un autre canton de Suisse n’est pas possible, si une procédure de naturalisation est ouverte. Les candidats à la naturalisation facilitée doivent remplir d’autres conditions.

Au niveau des compétences linguistiques, vous devez obtenir le passeport des langues fide auprès du Secrétariat Fide. Pour l’obtenir vous pouvez: 1. passer l’évaluation de langue fide, 2. présenter un certificat de langue française reconnu ou 3. préparer un dossier de validation fide et le faire examiner. Il est impératif que vous démontriez un niveau de connaissance A2 pour l`écrit et B1 pour l’oral.

Par rapport aux connaissances sur la Suisse, il est obligatoire que vous soyez capable de répondre à des questions sur différentes sujets tels qu’histoire, géographie, politique et organisation sociale de la Suisse, du Canton et de la commune où vous habitez.

En plus, la loi en vigueur impose aux candidats s’acquitter des impôts et respecter la sécurité et l’ordre public, ainsi  que n’avoir perçu aucune aide sociale dans les 3 ans précédant la demande et ne pas avoir de poursuites et d’actes de défaut de biens récents

Si vous n’accomplit tous les conditions, soyez tranquille: l’autorité cantonale tient compte la particulière de chaque candidat.

Test de naturalisation suisse, tout ce que vous devez savoir

Tous les candidats à la nationalité suisse sont obligés à faire un test de naturalisation suisse, cependant les conditions à remplir (tout comme les coûts à charge du candidat) varient d’un canton et aussi d’une commune à l’autre. Déposez votre demande de naturalisation dans la commune de votre domicile ou auprès du canton.

Test linguistique

Selon la nouvelle loi fédérale, les intéressés à devenir suisses doivent compléter un test de niveau linguistique, pour démontrer ses compétences dans une des langues oficiales du pays (allemand, francais ou italien). Rappelez-vous que vous avez besoin des connaissances B1 à l’oral et A2 à l’écrit. Pour prouver votre niveau linguistique, vous pouvez présenter un diplôme reconnu ou le passeport des langues délivrée par le Secrétariat d’Etat aux Migrations.

Test de naturalisation suisse: connaissances générales

D’autre côté, la loi en vigueur impose un test de connaissances générales sur la Suisse en matière de politique, d’histoire, de géographie et d’organisation sociale. Ces conditions s’appliquent désormais aussi aux personnes qui bénéficient de la naturalisation facilitée. Comme vous pouviez prévoir, l’évaluation n’est pas facile, de telle sorte qu’il soit fortement recommandé d’un support pour se préparer.

Les questions versent sur les connaissances générales de la Suisse, du canton et de la commune où vous habitez. Alors, vous êtes obligé de connaître le système politique dans lequel vous voterez, ainsi qu’être capable de raconter, par exemple, le processus historique de création de la Suisse.

Le Service de la Cohésion Multiculturelle sera chargé d’évaluer les connaissances des candidats lors de l’enquête menée pour chaque candidat. L’audition a une durée très variable en raison de la commune où vous vous trouvez. Par exemple, l’examen oral varie de 15 minutes à Lausanne, à une heure et demie à Corcelles-le-Jorat. Grâce à la nouvelle loi, les communes peuvent décider de supprimer ou de maintenir l’entretien oral, ainsi que déterminer la quantité de personnes du jury.

Top